Newsletters Ascension

Les Newsletters et Podcasts mensuels Ascension apportent chaque mois la perspective de la Guardian Alliance sur la Timeline Ascendante et la Divulgation. Elles sont suivies d'une Classe Mensuelle pour élaguer sur les sujets du mois.

Accéder aux Newsletters Accéder aux Newsletters

Le Retour de l'Ordre Emeraude du Christ

Le Retour de l'Ordre Emeraude du Christ marque le Retour de la Loi et le Retour de la Justice Divine Cosmique sur Terre. Nombreux représentants de l'Ordre Emeraude du Christ sont actuellement incarnés pour être les témoins et Représentants de la Loi.

Lire l'Article Lire l'Article

L'ADN Soleil Diamant

La Véritable Réalité Ascendante est que nous réactivons notre ADN Soleil Diamant Angélique Humain, pour nous aligner à l'Ascension Planétaire et recouvrer nos mémoires organiques, en préparant nos corps pour l'Ascension.

En Savoir Plus En Savoir Plus

L'Ascension Plan B

Le Plan B d'Ascension a été déployé par les Races Gardiennes afin de répondre à l'infiltration des Timelines originelles d'Ascension qui ont été détournées par les races aliens négatives de la rébellion luciférienne.

En Savoir Plus En Savoir Plus

L'Arche d'Alliance

L’Arche d’Alliance a été créée par les Races Anciennes Fondatrices Gardiennnes et est un passage entre la Terre dans sa version actuelle et la Terre d'Ascension sur Andromède.

Lire Plus Lire Plus
 

Quand une âme s’incarne dans le monde physique et se manifeste au travers d’un corps physique pour vivre dans la dimension physique (3ème dimension), elle perd la mémoire de sa vraie nature et se retrouve dans l’illusion de la “matrice” et de la séparation (avec tout ce qui l’entoure). Elle se perçoit comme séparée des autres humains, des animaux, des végétaux, de la rosée du matin, alors qu’en réalité, elle est connectée à ce Tout, mais l’a simplement oublié, de nombreux voiles s’étant insérés devant ses yeux, et étant déconnectée, la plupart du temps, de ses autres perceptions (invisibles à l’oeil nu). Ainsi, la personne évoluant au travers de ce corps physique, pense que ce qu’elle fait aux autres peut ne pas avoir un impact sur elle-même. Elle pense que ce qu’elle fait aux animaux peut ne pas avoir d’impact sur elle-même ni sur le reste du monde. Et il en va de même pour les végétaux. Elle passe devant les arbres de sa rue chaque matin sans même les remarquer ni honorer leur présence, les considérant comme “dûs” ou comme une simple “décoration”, dénuée de toute conscience. Elle peut découper des troncs sans sentiments, raser des forêts, brûler, pulvériser des produits chimiques sans ressentir la disharmonie que cela créé.

Pour la personne déconnectée, la vie n’est qu’individualisme, c’est s’en sortir soi-même coûte que coûte (“la loi du plus fort”), et satisfaire ses propres besoins. Il y a “nous”, et puis il y a “les autres”. Il y a “nous”, et “eux”. Aucun sentiment de fusion avec le tout n’est jamais expérimenté ni ressenti. L’illusion de séparation de la matrice a parfaitement effectué son rôle sur ces personnes. Souvent, chez les personnes “déconnectées” de leur réelle nature, l’ego “négatif” est prédominant et l’identification sociale, raciale, religieuse, ou toute autre forme de conditionnement ou de croyance, très prononcée. L’individu ainsi piégé dans ses croyances se voit comme séparé de son voisin, du cochon qu’il mange en tranche, de la vache qu’il consomme en hamburger, du veau dont il a privé de lait en buvant son chocolat le matin, du lapin qu’il porte en capuche. Ces personnes peuvent regarder des reportages et être témoins de ce que leurs actions causent sur d’autres humains ou sur des animaux, et continuer quand même. Ils sont incapables de se mettre à la place d’un autre et à vrai dire, cela ne leur viendrait même pas à l’esprit, tant leur niveau de séparation entre eux et “les autres” est grand, ce qui leur donne l’illusion d’être parfaitement irresponsables de ce qu’ils font, disent, ou même pensent. En clair, ils vivent sur une planète étant régie sur la base de la “communauté” et de la “communion”, comme s’ils étaient seuls. Ce qui donne naissance à tous les dérèglements observés sur cette planète (guerres, maltraitances humaines et animales, destruction de l’environnement et épuisement des ressources vitales, etc…).

 

 L’empathie

 

L’empathique (ou empathe) ressent non seulement les émotions mais aussi la souffrance physique des autres. Il ne fait qu’un avec toute personne ou groupe de personnes ou animaux sur lesquels il porte son attention (même sans nécessairement être à côté physiquement). La fusion est instantanée et au delà de la compassion, il DEVIENT l’autre, et RESSENT dans son corps, physiquement et/ou (selon les degrés d’empathie) émotionnellement, les émotions et la souffrance de l’autre comme si c’était lui. Il est son égal, voire l’autre prend alors même plus d’importance que sa propre personne qu’il va souvent instantanément oublier tant la fusion est totale. Sa conscience a fusionné avec la conscience de l’autre pour ne faire plus qu’un. L’empathique peut donc, dans certains cas, même se “sacrifier” pour quelqu’un d’autre, car dans ces moments de fusion, il est totalement désidentifié de sa propre identité, et la survie ou l’arrêt des souffrances de l’autre devient alors son ultime priorité. Ce n’est même pas un processus conscient ou volontaire, c’est instantané chez l’empathique, sans qu’il n’ait à le décider ni à “faire d’effort”. C’est automatique, tout simplement parce que l’empathique n’a, lui, pas perdu sa connection avec le Tout. Il est ce Tout.

Vous êtes nombreux à ressentir depuis quelques mois cet appel incessant à l’intérieur de vous, qui sonne de plus en fort. Vous vivez actuellement un combat interne entre ces deux parties de vous : qui vous étiez “avant” et ce que vous êtes appelés à devenir : mais plutôt devrait-on dire, qui vous êtes réellement. Ce qu’il faut comprendre, c’est que chaque fois que votre âme vous appelle à faire, dire, ou être quelque chose, c’est pour vous rapprocher de qui vous êtes réellement et non pour vous faire devenir quelqu’un d’autre. Parfois, certaines personnes ont tellement oublié qui elles étaient, que de l’extérieur, les voir évoluer peut s’apparenter à les voir changer radicalement, et “devenir une autre personne” (“tu as changé, tu n’es plus la/le même vous a-t-on peut être déjà dit). Peut-être avez-vous répondu à ce moment-là : “Je n’ai pas changé, j’ai juste évolué”, avec au fond de vous la sensation d’être chaque jour un peu plus “qui vous êtes”. Cette sensation interne vous apporte un bonheur immense, impossible à décrire avec des mots terrestres, et surtout à ceux qui ne le vivent pas. Mais en parallèle, elle vous apporte un stress nouveau, car “qui vous êtes” réellement correspond de moins en moins ou même plus du tout à votre “ancienne vie”, ni aux schémas actuels de la société.

Ancienne vie qui est pour beaucoup d’entre vous encore physiquement présente dans votre réalité, même si “spirituellement” et dans votre conscience, vous avez évolué. Disons que ces choses physiques sont les “résidus” de votre ancienne conscience (votre travail, votre relation de couple toxique, votre lieu d’habitation, votre façon de vous alimenter, vos fréquentations, lieux de sorties, activités, etc…). Tout ce que nous faisons et possédons, est le reflet de notre niveau de conscience et de qui nous sommes à ce moment T. Que ce soit notre travail, notre façon de nous habiller, de nous nourrir, de parler, d’écrire, et surtout de penser… Notre conscience, au même titre que notre manque de conscience, sont infusés et reflétés dans tout ce que nous sommes, tout ce qui nous constitue, tout ce qui nous représente, tout ce qui fait partie de notre réalité. A cela vient également s’ajouter l’infusion de notre “personnalité”. La personnalité est ce côté “unique” qui nous caractérise. Avant tout innée, puis façonnée au fil des années en fonction de notre vécu. Même les animaux ont une personnalité, et il est inutile comme le prônent certains courants spirituels, de lutter contre notre personnalité et de chercher à tout prix à l’anéantir pour être libres et connectés à la source. Notre personnalité, au plutôt dirions-nous plus exactement notre “individualité” fait partie de nous et constitue qui nous sommes et chercher à l’anéantir c’est se rejeter soi-même, rejeter qui nous sommes.

Au contraire, il est plus bénéfique d’honorer qui nous sommes, en étant conscients aussi bien des qualités de notre personnalité, que de ses défauts. Car pour chaque qualité, il y a son “défaut”, et pour chaque “défaut”, sa qualité. Par exemple, ma principale qualité est d’être sensible, ce qui me permet d’aider énormément de gens grâce à ma faculté d’être empathique. Maintenant, le défaut de ma qualité est que si je suis témoin d’un accident grave (humain ou animal blessé) mon hypersensibilité peut me faire perdre mes moyens pour agir. A l’inverse, une personne moins sensible sera peut-être moins la personne idéale à qui demander compréhension et réconfort ou conseils, mais la meilleure pour agir avec efficacité lors d’un accident. Aucun être humain n’échappe à cela : nous avons tous nos qualités et nos défauts propres et quand on y regarde de plus près on se rend compte à quel point on a exactement les qualités qu’il nous faut pour accomplir nos missions de vies respectives. Prenez le temps de vous pencher sur ce sujet en ce qui vous concerne et en ce qui concerne ceux qui vous entourent et vous serez ébahis des réalisations que vous aurez.

Nous sommes nombreux à ressentir que nous traversons une période très spéciale où notre conscience fait des bonds considérables de mois en mois, de semaine en semaine et même de jour en jour. Si cette accélération de conscience avait commencé déjà en 2013 et 2014 (et pour certains peut-être même avant), l’année 2015 promet d’être une année très particulière où il nous sera impossible de “fuir” qui nous sommes et ce que nous sommes “appelés” à faire ici sur Terre. La difficulté pour l’être dont la conscience est en expansion continuelle de côtoyer ceux dont la conscience n’évolue pas se fait de plus en plus ressentir, et l’écart est de plus en plus grand. Une fois lancés sur le chemin de l’éveil et de la levée des voiles, nous sommes comme des “fusées” qui montent de jour en jour vers toujours plus d’intégrations dans notre conscience et vers toujours plus de “hauteur”. Qui dit “hauteur” dit capacité de plus en plus accrue à voir les choses avec de plus en plus de recul et à voir “le plus grand plan” du sens des choses, et du sens de la vie.

La raison pour laquelle il est si dur de “retomber” à des niveaux de conscience “inférieurs” (par exemple, nous sommes en train de lire un livre ou un article passionnant qui nous provoque des expansions de conscience considérables pendant notre pause de déjeuner, et nous devons ensuite retourner au bureau à faire des tâches sans véritable sens ou alors avoir des discussions sans véritable sens ni conscience avec nos collègues ou notre entourage en rentrant à la maison), c’est parce que pour pouvoir faire ces choses-là ou avoir ces conversations-là, nous sommes souvent obligés de “descendre” notre vibration pour nous adapter aux vibrations extérieures. C’est tout simplement de la physique quantique, mesurable; deux choses ou personnes ne peuvent pas partager la même réalité si elles ne vibrent pas à la même fréquence – par conséquent, c’est soit celui qui vibre le plus bas qui doit monter, soit celui qui vibre le plus haut qui doit descendre. Et comme vous l’aurez compris, c’est rarement celui qui vibre plus bas qui monte. Nous l’avons tous déjà expérimenté, toutes ces fois où nous avons été “cassés” ou rejetés alors que nous étions de bonne humeur ou optimistes, par des personnes grincheuses ou négatives. Pour partager leur réalité, nous avons donc dû descendre notre vibration (raison pour laquelle nous nous sentons “vidés” ensuite, ou que nous disons des choses comme “elle/il me pompe mon énergie” !). Ce qui s’est passé, c’est que vous avez abaissé votre vibration (fréquence vibratoire) pour vous adapter à la fréquence de l’autre (même si ce n’est pas volontairement). L’autre ne souhaitant pas ou n’étant pas capable de monter à votre vibration, c’est vous qui êtes “descendus”.

Tout fonctionne de cette manière dans l’univers. Tout n’est que question de vibration et de fréquence. Ce que les Hommes appellent “spiritualité”, “miracles”, “mystères” et “inexpliqué”, n’est bien souvent que de la physique quantique en cours de découverte (ou même déjà découverte). Tout ce que nous voyons, mangeons, pensons, touchons, écoutons, a une vibration. Si cette vibration est supérieure à nous, alors nous nous sentons bien voire nous évoluons (dans notre Santé ou notre Conscience), si cette vibration est inférieure à nous alors nous nous sentons moins bien voire nous “dévoluons”, jusqu’à pouvoir nous détruire voire nous causer la mort (dépressions, déclenchement de maladies etc).

Notre Monde est dirigé par des puissances et des personnes qui connaissent parfaitement toutes les règles qui régissent notre Univers, y compris l’occulte (du latin occultus :« caché »). Qui dit occulte dit “invisible” et notre vie physique n’est que la face visible de l’iceberg. L’invisible est cependant ce qui compose la plus grande partie de la “Vie”, de notre Univers, et même de tous les Univers puisque notre Univers est loin d’être le seul qui existe. Pourtant, la plupart des êtres humains sur cette planète et ce depuis le commencement sont morts et meurent sans n’avoir même jamais découvert cela, pensant qu’ils étaient ce nom, ce statut, ce corps physique, cet âge, ce sexe, ce partisan de cette religion, cette éducation, cette race. Perdus dans l’illusion de la “matrice”, a.k.a la face visible de l’iceberg, oubliant qui ils étaient réellement, ils ne se sont jamais éveillés à l’invisible, à l’immensité et à la vastesse qui se cachait derrière le voile qu’ils n’ont jamais cherché ou réussi à lever.

Pourquoi et Comment Assumer sa Spiritualité ? 

 

“Spiritualité : Vie de l’esprit; qualité d’une personne attachée aux choses de l’esprit ou dont l’origine n’est pas matérielle, de l’âme, aux valeurs morales.”

Comme j’en ai précédemment parlé dans mon article « 21 symptômes de l’éveil spirituel », l’humanité est en train de vivre une période d’éveil spirituel à grande échelle.

Si vous vous reconnaissez dans les symptômes décrits (et inutile de les avoir tous pour avoir l’indication que vous vivez un éveil spirituel), alors vous savez que vous êtes en train de vivre un éveil de conscience. Nous avons tous des champs de conscience différents, en fonction de notre culture, de notre génétique / ADN, de notre éducation, et aussi et surtout, en fonction de notre volonté ou non à ouvrir notre esprit hors des sentiers battus et à la recherche de notre propre vérité ; pour enfin sortir de la programmation de conscience (et de subconscient) réalisée depuis notre naissance par des influences extérieures (télévision, films, éducation parentale, éducation scolaire, culture, traditions, religions…).

A l’heure actuelle, beaucoup de choses sont en train de changer dans le monde. Nous vivons une époque d’éveil spirituel et de désir de changement sans précédent. Beaucoup de consciences s’éveillent sur des problèmes ou pratiques dans le monde perpétuées depuis trop longtemps et qui doivent désormais changer. Beaucoup de personnes désirent prendre les rênes de leur vie en mains et sortir du schéma imposé par la société, pour atteindre le bonheur et la vie qu’ils ont vraiment envie de vivre – pas une vie dictée par la télévision, les magazines, les films, les codes sociaux et toutes de sortes de clichés dénués de sens dont bon nombre souhaitent désormais s’affranchir.

Le monde s’éveille aussi en matière d’alimentation. De plus en plus de reportages dénoncent les scandales alimentaires actuels (du génocide animal aux produits chimiques toujours plus nombreux et à la destruction des ressources de notre planète). De plus en plus de scientifiques indépendants, journaux, blogs, particuliers, créent leurs propres groupes et supports d’information, pour faire connaître au plus grand nombre la vérité sur les différentes industries qui nous entourent et nous régissent, et proposent de nouveaux modèles inspirants. Ils contribuent tous à leur manière à ce que l’on appelle “l’éveil des consciences”.

De l’autre côté, bon nombre de gens sont prêts à entendre ces vérités, et à être eux aussi le changement qu’ils aimeraient voir dans le monde. Leur conscience s’élargit, leurs centres d’intérêts évoluent, le sens de la vie devient soudainement pour eux différent, ils ont de nouvelles inspirations et aspirations, et le désir de changer eux-même et pour beaucoup, changer également le monde. Est-ce votre cas ? J’ai décidé de réunir dans cet article, 21 symptômes qui montrent que vous avez vécu / vous vivez un éveil spirituel, autrement dit, un élargissement de votre degré de conscience de vous-même et du monde.

 

Les 21 symptômes de l’éveil spirituel